Vous êtes ICI: Accueil » News
  • Référencement : La nouvelle mise à jour pingouin 3.0 de Google


    25-10-14

    Google a mis en place toute une panoplie de filtre, dont le très décrié Panda. Longtemps attendue, la mise à jour de Google Penguin est officiellement en activité depuis le 18 octobre dernier.

    L’impact de Penguin ressenti différemment par les outils

    Quelques heures après le déploiement de la nouvelle mise à jour, les outils utilisés pour évaluer les changements dans les pages de résultat n’ont rien révélé d’étrange.

    Penguin n’est-il efficace que sur un nombre limité de sites ?

    Les analystes et les spécialistes en SEO sont perplexes au sujet des performances de Penguin 3.0. Il semblerait que Penguin 3.0 ne fonctionne que sur une infime partie des sites dont il devrait assurer le filtre.

    Zoom sur les impacts de Penguin 3.0 en France

    Les spécialistes SEO français ont leur propre version des faits. Les variations survenues le week-end dernier en se basant sur les résultats générés par Google. On a pu étudier les mouvements des résultats affermis par la version française de Google, sur un total de 3000 requêtes. Tous les mots-clés ont été choisis en fonction de leur popularité, leur SEA et leur CPC.

    On a pu opérer une classification partiale des sites qui ont gagné ou perdu plus de 5 places depuis de déploiement du filtre de Google. Penguin a été très actif le vendredi 17 et le lundi 20 octobre,  de 1h à 9h du matin. Une accalmie a été constatée depuis, bien qu’il soit toujours possible que d’autres mouvements puissent avoir lieu. Une liste des sites qui ont subi les mesures de Penguin, toutefois, les sites qui n’ont pas été touchés y figurent également. Les analystes tiennent à noter que Penguin n’est pas forcément à l’origine des changements connus par les sites. Des sites peuvent gagner des positions par simple requête, puis complètement disparaître des moteurs de recherche. Ce genre de chose peut survenir à n’importe quelle plateforme et un site peut tout à fait être pénalisé sans que ses backlinks soient trop exactes.

    Bref rappel du fonctionnement de Penguin

    Pour réussir une stratégie SEO, il faut connaître le fonctionnement de Penguin dans ses moindres détails. Dans le monde complexe du web, un lien suffit à faire remonter la cote d’un site en déclin, ce n’est pas pour autant qu’il fait s’inscrire sur des milliers d’annuaires. Quelques-uns suffiront largement. L’achat de liens est bel est bien présent sur le net, bien que Google ait affirmé avoir démantelé les sites qui ont monté tout un business basé sur cette technique. Les propriétaires de sites sont informés, Penguin ne témoignera d’aucune pitié s’il venait à vous surprendre à trafiquer des liens.

    Qu’en est-il du Négative SEO?

    Les analystes et spécialistes SEO ne l’affirment pas ouvertement, mais ils sont pratiquement convaincus que le Négative SEO n’aurait aucun effet sur les sites bien positionnés.  Les sites qui ont recours à ce genre de technique risquent gros, il n’est pas futile de le rappeler. S’ils se font attraper, ils risquent une exclusion à vie du web.

    Comment échapper à Penguin 3.0 ?

    Pour échapper à Penguin, rien ne vaut l’adoption d’une stratégie de référencement clean.  Les sites qui se font pénaliser par Penguin parlent souvent d’injustice. Leur priorité est de sortir des sanctions de Google. Pour retourner sur Google, le propriétaire du site doit utiliser le formulaire spécifique de Google Penguin, puis effectuer un réexamen. L’outil de désaveu permettrait également de dénouer des liens.

    Dans le cas où le site utilise encore des techniques de netlinking peu recommandables, sa descente dans le positionnement s’avère plus rapide que sa remontée. Il y a des chances qu’il ne puisse jamais retrouver son positionnement initial. Après avoir subi le coup de massue de Penguin, il est préférable de référencer son site conformément aux méthodes imposées par Google.

     

  • Référencement : Google Penguin 2.1 déployé


    10-10-13

     

    SEO : Google Penguin 2.1 déployé

    Google a annoncé le déploiement de son filtre anti-spam, qui a dû impacter "notablement" à peu près 1% des recherches.

     

    Le responsable de la lutte contre le spam chez Google, Matt Cutts, a annoncé dans la soirée de vendredi, que le moteur avait déployé une nouvelle fois son filtre Penguin. Matt Cutts a indiqué dans un tweet que ce Penguin allait "affecter notablement à peu près 1% des recherches". Il a également renvoyé vers l'article officiel initial de présentation de Google Penguin, publié fin avril 2012. Le déploiement semble avoir été mondial, de nombreux webmasters et SEO français s'étant rendu compte de la mise à jour samedi matin.

    Il s'agit du 5e déploiement, mais Google le nomme cette fois-ci Penguin 2.1, car une mise jour majeure "2.0" du filtre avait eu lieu fin mai dernier. Ce Penguin 2.1 intervient presque jour pour jour après le 3e déploiement de Google Penguin qui avait été lancé le 5 octobre 2012.

    Si l'on se tient aux pourcentages de requêtes affectées donnés par le moteur, ce 5e déploiement est le troisième plus important : Penguin 1 avait pu impacter jusqu'à 5% des requêtes dans certains pays, et Penguin 2.0 avait de son côté "sensiblement affecté" 2,3% des requêtes.

    source : journaldunet.com

  • Nouvel algorithme et nouvelle attaque anti-spam et black Hat


    25-04-12

    Comme attendu, Google vient d'annoncer qu'il allait lancer dans les jours qui viennent un algorithme qui vise à supprimer de son index les sites utilisant des techniques de spam de type black hat. Il était temps !...

     

    C'était attendu depuis plusieurs semaines, Matt Cutts l'avait annoncé, c'est désormais officiel : Google va lancer dans les jours qui viennent un nouvel algorithme / filtre de nettoyage visant à combattre le spam dans son index et les techniques "black hat", clairement visées dans le post officiel du moteur de recherche...

    Google donne des exemples de pratiques "black hat" comme le "keyword stuffing" ou "bourrage de mots clés" ou des systèmes de linking avec des liens sans rapport avec le contenu de la page en question.

    Ce filtre de nettoyage sera mis en place pour toutes les langues (dont le français) dès le départ. Si Panda avait impacté environ 12% des requêtes, ce filtre devrait être moins "puissant" avec seulement 3,1% des requêtes en anglais qui devraient voir leurs résultats modifiés. Mais certaines langues (comme le polonais) pourraient être plus durement touchées car il semblerait que le spam soit plus importants dans ce cas...

    C'est en tout cas une bonne nouvelle tant le Web devenait infesté de sites sans intérêt servi par des techniques de spam interdites, ne permettant pas à des sites de qualité de bien se positionner.

    Certaines sociétés de référencement, ayant clairement recours à ce type de pratiques, devraient également avoir quelques problèmes dans les semaines qui viennent avec leurs clients. Tant mieux (malheureusement pour les clients...) !

     

    source : Abondance

  • Référencement : Google alerte les sites recevant des mauvais liens


    05-04-12

    Google avertit désormais les responsables de référencement et les webmasters lorsqu'il détecte des liens non naturels pointant vers leur site. Ces mauvais backlinks semblent être actuellement dans la ligne de mire du moteur.

     

    Google peut pénaliser le référencement de sites se servant de liens artificiels ou non naturels pour mieux remonter dans les pages de résultats. C'est clairement écrit dans son guide des bonnes pratiques SEO, et des experts ont déjà pu observer des pénalités liées à des abus en matière de netlinking.

    Mais désormais, Google alerte les sites recevant ces liens toxiques. La Search Quality Team de Google envoie en effet désormais, via le Google Webmaster Tools, un message indiquant que son moteur a détecté des liens "artificiels ou non naturels pensés pour manipuler le PageRank, comme par exemple, des liens achetés ou s'inscrivant dans des schémas d'échanges de liens". Le message invite même les webmasters et responsables SEO à "donner des détails" sur les liens toxiques qu'ils auraient trouvés mais qu'ils auraient "du mal à supprimer".

    Un porte-parole de Google a confirmé au site spécialisé SearchEngineLand.com que Google était déjà capable de punir silencieusement les sites abusant de ces liens, mais que le moteur avait désormais décidé de rendre ces actions plus visibles. Il y a quelques jours, Google avait d'ailleurs pénalisé le site BuildMyRank.com, ostensiblement spécialisé dans la vente de backlinks...Lire la suite

    source : journaldunet